Accueil Religions Autres religions Qui sont les mormons ?

Qui sont les mormons ?

Le premier temple mormon de France métropolitaine a été consacré le 21 mai 2017 au Chesnay (Yvelines). Le temple est un lieu plus sacré qu’une église pour les mormons. C’est le seul endroit où ils reçoivent trois des sacrements (« ordonnances ») : le « scellement » (cérémonies d’alliances éternelles des familles), le mariage et le baptême des morts. On compte environ 116 églises mormones en France et un temple à Tahiti, en Polynésie française, depuis 1984.

L’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours est couramment appelée Église mormone, en référence au Livre de Mormon, qui s’ajoute à l’Ancien et au Nouveau Testament dans les textes sacrés de cette religion d’origine américaine. Les mormons se considèrent comme des chrétiens, mais ne sont pas reconnus comme tels par les catholiques, les orthodoxes et les protestants qui n’admettent qu’un seul corpus de textes sacrés. La religion mormone a été fondée au XIXe siècle par Joseph Smith, qui annonce en 1830 le retour du Christ sur le sol américain pour mille ans de bonheur. En 1847, des pionniers mormons fondent la ville de Salt Lake City, capitale de l’Utah, État qui compte toujours un nombre important de croyants mormons.

Théologiquement, les mormons ont d’autres spécificités par rapport au christianisme, comme leur conception de la Trinité (père, fils, Saint-Esprit), trois personnes distinctes pour eux alors qu’il s’agit d’un Dieu unique, « trois en un », chez les chrétiens. D’autre part, leurs mariages comme leurs familles sont « éternels », ils restent valables après la mort – d’où la logique des baptêmes des morts pour assurer le salut aux ancêtres des fidèles mormons. Cette pratique explique aussi pourquoi les mormons sont très intéressés par la généalogie. Les archives du temple de Salt Lake City, surnommé le Vatican mormon, contiendraient deux milliards d’états civils.

2% des Américains

Les mormons promeuvent une vie sobre et chaste : drogue et excitants (théine, caféine, alcool et tabac) sont proscrits, tout comme les relations sexuelles hors mariage. Les fidèles doivent pouvoir démontrer qu’ils respectent ce mode de vie pour obtenir l’autorisation (« recommandation ») d’entrer dans le temple, lieu bien plus sélectif que les églises. Les mormons portent des sous-vêtements spécifiques (réputés magiques) durant les offices du dimanche, jeûnent deux fois par mois et s’acquittent d’une dîme en versant 10% de leurs revenus à l’Église. Chaque jeune mormon doit consacrer une période de sa vie à un effort missionnaire : pendant 18 à 24 mois, il tente de recruter de nouveaux adeptes. Ce prosélytisme fait partie des rites initiatiques, il explique peut-être en partie la réputation sectaire de cette Église, bien que les croyants soient très libres de leurs fréquentations en-dehors des temps de prière.

L’installation d’un temple mormon au Chesnay, banlieue chic proche de Versailles, ne s’est pas faite sans interrogations. Sur les fonds d’abord – le bâtiment de 7 000 mètres carrés est estimé à 80 millions d’euros –, puis sur l’emplacement, un grand terrain, ancien site d’EDF, dans une ville qui n’atteint pas les quotas de logements sociaux par manque de terrains constructibles.

Les mormons revendiquent 15 millions de fidèles dans le monde, dont 6 millions aux États-Unis (2% de la population). La communauté avait été sous le feu des projecteurs lors de la candidature du républicain Mitt Romney, mormon, contre le démocrate Barack Obama en 2012. En France, on compte entre 38 et 40 000 croyants. Si parfois, des soupçons pèsent sur les mormons, ils ne figurent ni dans le rapport parlementaire sur les sectes de 1996, ni dans les fichiers des dérives sectaires de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), qui n’a reçu aucun signalement d’anciens membres ou des forces de l’ordre.


Pour aller plus loin :